Laure Adler

Laure Adler, journaliste, biographe, essayiste, productrice

Laure Adler

Marraine de la 6e édition du festival

 » Un livre en ces temps de réclusion forcée que nous venons d’affronter est le meilleur des passeports vers l’imaginaire. Comment se construire des ailleurs quand l’horizon est bouché ?
Comment continuer à espérer et à entrevoir l’avenir sans s’arrimer à des univers, des personnages, des époques que nous ne connaissons pas ?
Le livre constitue encore de nos jours le moyen le plus léger, le plus facile, le plus démocratique pour décoller d’un réel trop angoissant ou pour apprivoiser des lendemains qui ne chanteront pas. Soi le livre et soi. Cet aller-retour au pays de soi-même n’a pas d’autre équivalent.
Ancrer le désir de lire dans un territoire est une action politique au sens le plus noble du terme, je suis fière d’appartenir à cette aventure qui consacre une année ou chacune et chacun d’entre nous a pu constater que le livre, chaque livre, est un bien essentiel.  »